Guides de voyages

Direction le pays du Soleil-Levant !

1 février 2018

Après une année 2017 bien remplie, j’ai décidé de faire une petite pause et d’aller voir des amis habitant au Japon rencontrés lors de mon séjour linguistique à Toronto au Canada. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de tous les voir, j’ai rencontré tant de Japonais lorsque j’étais au Canada.

Préparation
Pour ce voyage, j’ai dû, comme vous l’imaginez, travailler un peu pour financer ce projet de vacances. Une fois cette petite somme mise de côté, j’ai commencé à me renseigner sur le Japon. Par habitude, j’ai consulté les deux plus grands sites de réservation, booking.com et airbnb.com. J’ai remarqué que les chambres ne sont pas très grandes et qu’il existe également des lits capsules où vous pouvez dormir pour un prix modique.

Malgré cela, j’ai eu un coup de cœur pour un hôtel situé à Shinjuku dont le tarif était abordable pour le jour où je souhaitais réserver et qui avait une très jolie vue depuis le dernier étage de la tour. Il s’agissait de l’hôtel Granbell Shinjuku, un établissement très moderne et fonctionnel. Vous disposez de différents distributeurs à l’accueil avec les mêmes prix qu’à l’extérieur, ce qui est d’ailleurs très rare en Europe. Un bar avec une terrasse est également à la disposition des clients, franchement j’étais très content de mon séjour chez eux.

En collaboration avec mes amis japonais, j’ai pu réaliser une liste des sites à visiter durant mon séjour à Tokyo. Et grâce au site Travelfy, j’ai pu parfaitement planifié mon séjour.

Préparation pour les formalités douanières

Lorsque vous arrivez au Japon, vous devez être prêt à compléter plusieurs documents d’entrée sur le territoire japonais. Je vous recommande de vous constituer un petit dossier avant votre départ compilant tous les documents importants dont vous aurez besoin : confirmation de réservation de l’hôtel et du vol, numéro d’urgence de l’ambassade, etc. N’oubliez pas qu’en fonction de la durée de votre séjour et de votre nationalité les conditions d’admission varient, renseignez-vous avant de partir !

Rejoindre le centre-ville de Tokyo depuis l’aéroport de Narita en transport public.

Depuis l’aéroport international de NRT, il est très simple de rejoindre le cœur de la ville grâce au large réseau de transports en commun. Vous pouvez utiliser différentes lignes de métro vous permettant de vous rendre au centre. Il existe plusieurs compagnies de transport dans le centre de Tokyo, elles utilisent pratiquement toutes le même système. Par exemple, lorsque vous devez vous rendre à la station X, vous consultez le tableau des stations pour connaître le montant à choisir pour l’achat de votre titre de transport. Naturellement, si vous sortez une station trop tard, votre billet ne suffira plus et vous devrez donc vous acquitter d’un supplément pour sortir de la station de métro.

Grâce à l’application Googlemap, vous ne vous perdez jamais dans les transports publics japonais, vos déplacements seront facilités entre les différentes lignes (de nombreux Japonais l’utilisent également).

Ce qu’il faut savoir sur le réseau de transports publics de Tokyo

Dans cette mégapole japonaise, plusieurs entreprises de transport s’occupent des différentes lignes de métro. Vous pouvez donc acheter un ticket sur chaque réseau, mais l’opération devient vite pénible lorsque vous devez changer de prestataire. Pour rendre vos déplacements plus agréables, prenez un pass Suica qui vous permettra de recharger votre carte à l’avance et de l’utiliser ensuite comme bon vous semble. Cette carte coûte seulement 500 yens et est valable sur pratiquement toutes les lignes de transports de Tokyo. Lorsque vous quittez Tokyo, vous pouvez vous faire rembourser le crédit restant sur votre carte.

Il existe aussi de nombreuses règles à respecter. La plupart du temps, vous devrez marcher à gauche pour faciliter les mouvements de foule aux heures de pointe. Ne vous inquiétez pas, un marquage au sol vous indiquera où marcher. Dans les escaliers roulants, placez-vous également sur la gauche, sinon vous serez rapidement rappelé à l’ordre par d’autres usagers. Pour faire simple, marchez toujours à gauche sauf si un panneau vous indique le contraire.

Pendant les heures de pointe, certaines lignes deviennent vite chaotiques si vous ne respectez pas ces règles. Voici une petite vidéo qui vous explique comment vous devez vous comporter dans le métro.

La nourriture japonaise.
Les accros de sushis seront ravis, Tokyo abrite un nombre incalculable de restaurants de poissons. Il est souvent servi cru, mais vous le trouverez aussi sous d’autres formes. Je ne pourrais malheureusement pas vous donner de recommandations sur les restaurants de sushis, car je ne mange pas de poisson. Il existe également de nombreuses spécialités à base de porc.

Mes amis japonais m’ont fait goûter un plat, Okonomiyaki, qui est extrêmement bon et relativement abordable. Dans Tokyo, vous trouverez aussi de nombreuses chaînes de fast food et de restaurants à spécialités européennes, mais je vous préviens, ce sont des plats européens à la japonaise.

Et si nous commencions la visite de Tokyo et de ses alentours ?

Les différents marchés pour faire du shopping à Tokyo


Le marché Nakamise est situé juste en face du très célèbre temple Sensoji, comme vous pouvez vous l’imaginer, il est extrêmement populaire. Vous pourrez acheter beaucoup de produits locaux sur cette place, mais aussi des souvenirs.Ameyoko est l’un des marchés les plus fréquentés, il se trouve non loin de la gare d’Ueno. Très prisé des touristes, vous y trouverez des magasins de toutes sortes, mais attention, certains vendent des contrefaçons… C’est par ailleurs un quartier qui n’est pas toujours très propre, contrairement au reste de Tokyo.

Sugamo est un marché un peu moins connu et également beaucoup plus petit que les autres, il est surtout fréquenté par des personnes âgées. Attention lorsque vous prenez des photos là-bas, certaines mamies n’aiment pas les touristes.

Omotesando est l’équivalent des Champs-Élysées, vous y trouvez toutes les grandes marques de mode. Je vous invite à aller faire un tour au Starbucks du dernier étage du Tokyu Plaza, vous y trouverez une très belle terrasse offrant une vue surprenante.

Shinjuku est l’un des endroits les plus fréquentés pendant les heures de pointe, trois gares différentes desservent ce quartier de la ville. Dans ce coin de Tokyo, vous trouverez pas mal de restaurants, mais aussi différentes grandes chaînes de magasins (vêtements, électronique, souvenirs, etc.).

Shibuya est très connu pour son passage piéton, il serait traversé par environ 300 personnes à chaque fois, chose extrêmement rare chez nous en Europe. Pour les courageux qui souhaitent assister au spectacle d’en haut, rendez-vous au Starbucks qui surplombe le passage piéton au deuxième étage. Venez très tôt ou armez-vous de patience pour avoir la chance de vous asseoir près d’une fenêtre. En dehors de ce passage piéton, il y a aussi d’autres choses à voir dans ce quartier de Tokyo.

L’île artificielle d’Odaiba est située un peu en dehors du centre-ville, c’est un énorme centre commercial où vous pourrez monter dans une grande roue qui surplombe la ville. Devant l’une des entrées du centre trône la fameuse statue du Gundam. Depuis Odaiba, vous avez une très belle vue sur le centre de Tokyo, notamment sur le fameux pont du Rainbow Bridge. Si les conditions météo le permettent, vous pourrez même apercevoir le mont Fuji au loin.

Aux amateurs d’électronique, je conseille d’aller faire un tour à Chiyoda. C’est le quartier où vous trouverez Yodobashi-Akiba qui abrite un des plus grands magasins d’électronique de Tokyo. Vous avez presque l’impression qu’ils proposent tous les modèles existants tant le choix est immense. Si vous désirez acheter quelque chose, je vous invite à comparer avec les prix pratiqués dans votre pays, car ils ne sont pas toujours avantageux.

Comment voir le mont Fuji de près

Le mont Fuji est l’un des symboles du Japon. Au moment de votre arrivée à l’aéroport de Narita, vous pouvez souvent l’apercevoir depuis l’avion par votre hublot. Vous pouvez aussi sortir de Tokyo en utilisant les différents transports en commun pour vous rendre au Arakurayama Sengen Parc situé non loin de la station de métro du nom de Shimoyoshida. Comptez quand même 2 à 3 heures pour vous y rendre.

Les observatoires de Tokyo

Il existe de nombreux observatoires pour admirer Tokyo depuis les hauteurs, certains sont gratuits, d’autres non. Voici une liste de quelques observatoires, il en existe encore beaucoup d’autres !

La Mairie de Tokyo possède deux observatoires, tous deux sont gratuits, mais leurs horaires d’ouverture ne sont pas les mêmes. Depuis cet observatoire, vous avez une vue imprenable sur le centre de Tokyo comme vous pouvez le voir sur cette photo.


Depuis la tour du World Trade Center Tokyo, vous pourrez voir la Tokyo Tower. Je vous recommande de venir le soir pour profiter du spectacle qu’offre la ville illuminée.

Avec sa forme particulière, la tour Tokyo Sky Tree est visible de loin et reste d’ailleurs l’une des plus visités par les touristes.

Si vous avez des questions au sujet de Tokyo ou du Japon, n’hésitez pas à prendre contact avec moi, j’essayerais de vous aider dans la mesure du possible. J’espère que ce petit guide sur Tokyo vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux.



Booking.com