Style de vie Suisse

Le système de formation suisse, un réel succès !

31 juillet 2017

Que faire après l’école obligatoire ? Une question que beaucoup de jeunes doivent se poser. En Suisse, il existe différentes solutions, si vous aimez les études, vous pouvez toujours continuer dans une école de commerce ou encore au gymnase – t’es sympa mais je n’aime pas l’école ! Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers l’apprentissage d’une profession, c’est un système qui vous permet de vous former à un métier en 3-4 ans. Il existe plus de 230 formations en apprentissage !

Dans la plupart des branches, vous êtes en entreprise où vous êtes formé par des collaborateurs qui ont reçu une formation pour transmettre leurs compétences aux jeunes apprentis. Chaque semaine, vous avez également entre 1 et 2 jours de cours dans une école professionnelle. C’est là que vous allez apprendre une partie de votre futur métier. Il existe aussi des cours interentreprises, qui se déroulent chaque année, c’est là que vous allez suivre la formation spécifique à votre branche. Durant votre apprentissage, vous recevez un petit salaire qui vous permet de sortir les week-ends et même de vous payer vos propres vacances avec vos potes !

Ce modèle est un réel succès en Suisse, deux tiers des jeunes suisses choisissent ce mode de formation. Chaque année, environ 70 000 certificats fédéraux de capacité (CFC) sont délivrés ! Les CFC vous permettent d’entrer plus facilement dans la vie professionnelle. Si vous avez fait preuve d’envie et de motivation tout au long de votre formation, vous aurez de plus de chances que votre entreprise formatrice vous garde à la fin de votre apprentissage.

Dans certains pays, les gouvernements encouragent les jeunes à faire de grandes études pour avoir un bon job et une fois leur formation universitaire terminée, ils ont énormément de difficulté à trouver une place dans le monde du travail. L’avantage des places en apprentissage est qu’elles sont proposées par les entreprises formatrices et non par les écoles. Ce facteur assure une meilleure régulation et permet aux apprentis de trouver plus facilement une place. Pour rappel, le taux de chômage en Suisse tourne autour des 3 % alors que dans le reste de la zone européenne il est d’environ 8 %. 😉

Pour obtenir de plus amples informations sur la formation en Suisse, je vous invite à consulter orientation.ch