Style de vie

Rasoir manuel ou électrique ?

16 mai 2017

Dès mon entrée dans le monde professionnel, mon supérieur m’a clairement fait comprendre que l’apparence était une chose très importante, car c’est le tout premier reflet de l’image de l’entreprise.

Lorsque j’ai dû me raser pour la toute première fois, je n’avais que 16 ans, et j’avais encore des poils blancs ! À l’époque, je m’étais rendu dans un magasin pour acheter un kit complet de rasage manuel et parmi les très nombreux rasoirs disponibles sur le marché, j’avais décidé d’essayer une marque mondialement connue.

Au fil des années, ma barbe a poussé de plus en vite et ma peau est devenue de plus en plus irritée. J’ai donc essayé plusieurs crèmes après-rasage avec plus ou moins de succès. Puis, 6 ans plus tard, je me suis posé la question comment réagirait ma peau si j’utilisais un rasoir électrique ? Mais là aussi, l’offre disponible sur le marché est énorme et surtout les prix varient énormément d’un modèle à un autre.

Dernièrement, sur Facebook, j’ai remarqué une publicité de Philips montrant des utilisateurs se rasant avec le nouveau modèle électrique OneBlade. J’ai été particulièrement surpris par la qualité du rasage, ainsi que par la démonstration technique : les risques de coupure semblaient vraiment rares, et la peau ne rougissait pas au terme du rasage.

Ces arguments ont suffi à me convaincre d’essayer ce rasoir Philips. J’ai donc immédiatement passé commande sur le site Microspot.ch, qui pouvait me livrer le produit en moins de 24 heures. J’ai personnellement opté pour le Philips OneBlade QP2530/30, disponible pour CHF 58.90, ce qui fait environ 53 euros. Dans ce set, on trouve deux lames, quatre sabots pour tailler la barbe, un chargeur, et bien entendu, le fameux OneBlade, prêt à l’utilisation.

Pour recharger la batterie, il faut compter environ 4 heures, pour une autonomie de 60 minutes de rasage, ce qui est largement suffisant. D’après Philips, les lames ont une durée de vie de 4 mois, en fonction du nombre de rasages.

Pour ma première utilisation du Philips OneBlade, j’avais une barbe de 3 jours, et je n’avais pas appliqué de mousse sur mon visage. À la fin de ce premier essai, ma peau n’avait pas rougi, ce qui m’a réellement surpris. Et ce, sans la moindre coupure ! De mon point de vue, ce rasoir a parfaitement rempli sa mission.

Quelques semaines plus tard, après avoir pris l’habitude d’utiliser ce modèle, j’ai eu l’envie de raser d’autres parties de mon corps sans me couper, et surtout sans irriter ma peau qui est très sensible. En utilisant l’un des sabots fournis, j’ai pu facilement obtenir le résultat voulu, et ce sans me couper.

Malgré toute ces qualités, l’appareil a quand même un petit défaut : il n’arrive pas à couper le poil à la racine, ce qui laisse une petite ombre de poil sur le visage. Ce qui ne m’empêche de recommander ce modèle.

Photo ©Unsplash